Système de surveillance GUARDAVAL

La plateforme valaisanne de surveillance des dangers naturels

SYSTÈME DE TÉLÉSURVEILLANCE DES TERRAINS INSTABLES

En Valais, plus de 200 sites instables font l’objet d’une surveillance active. Dès 2003, le Canton s’est doté d’un système de télésurveillance permettant d’assurer la supervision automatique et à distance des sites les plus actifs (falaises rocheuses et glissements de terrain). En région alpine, les contraintes topographiques associées à des environnements de mesure exigeants font souvent de la télésurveillance le moyen le plus économique pour réduire efficacement les risques pour les biens et les personnes.

Portail GUARDAVAL

STRUCTURE DU SYSTÈME GUARDAVAL

Le système se base sur une architecture modulaire qui intègre différents composants : des modules d’acquisition de données, des outils de gestion et d’analyse qui permettent l’émission d’alarmes en cas d’événement, ainsi qu’un portail Web de consultation. L’intégralité du système repose sur une base de données métier qui centralise l’ensemble des informations.

Le réseau de surveillance actuel se compose d’une soixantaine de stations extensométrique, d’une vingtaine de stations hydrométriques et de plusieurs stations GNSS, météo et piézométriques. Par ailleurs, le système intègre également les données de plus de 200 stations de réseaux partenaires privés et institutionnels (SwissMetNet, SLF-IMIS, Hydro OFEV, Vallée d’Aoste, Glaciorisk, PermaSense…).

INTÉGRATION DES PRÉVISIONS ET DONNÉES SPATIALISÉES

En 2020, la plateforme GUARDAVAL a fait l’objet d’une refonte complète avec la création d’une base de données centralisée, l’ajout du système de prévision des crues MINERVE et l’intégration du contenu de plusieurs autres portails prototypes.

Grâce à cette refonte, la plateforme offre maintenant un accès à de nombreuses données spatialisées, telles que les données de précipitations issues des mesures radar, les prévisions des modèles météorologiques COSMO et IFS ECMWF, les données d’enneigement et les mesures de déplacement satellitaire par interférométrie radar (PS-InSAR).

ACCÈS À GUARDAVAL

Le portail Guardaval n’est pas public; il est en revanche possible d’obtenir un accès pour les collectivités publiques et les bureaux d’étude ayant des mandats en rapport avec les dangers naturels.

Des renseignements complémentaires peuvent être obtenu à l’adresse guardaval@crealp.vs.ch.

Informations

Chef de projet : Dr Bastien Roquier
Durée du projet : 2003 – en cours
Client : Service des dangers naturels (SDANA) du Canton du Valais
Lien : guardaval.apps.vs.ch

Pour aller plus loin

Délèze, J. Y., Ornstein, P., & Rouiller, J.-D. (2005). GUARDAVAL: la télésurveillance appliquée à la gestion des risques naturels en milieu alpin. Géoline, 1‑7.

Ornstein, P., & Délèze, J. Y. (2007). GUARDAVAL : Système de télésurveillance automatique de stations hydro-météo-extensométriques avec génération d’alarmes. 1ère Rencontre Dangers, Université de Lausanne, Suisse.

Perret, J. (2022). Infrastructures routières: observation et évaluation des risques. Gestion du risque dans les infrastructures, Revue Tracés de mars 2022.

2 Comments on “Système de surveillance GUARDAVAL

  1. Pingback: Guardaval – CREALP

  2. Pingback: OFEV-Changements Climatiques – CREALP

Centre de recherche sur l'environnement alpin